Shop Mobile More Submit  Join Login
About Varied / Hobbyist LamollesseFrance Group :iconmasked-fans: masked-fans
 
Recent Activity
Deviant for 7 Years
Needs Core Membership
Statistics 2,315 Deviations 6,653 Comments 58,256 Pageviews
×

Newest Deviations

Groups

deviantID

Interests

Comments


Add a Comment:
 
:iconchriseastmids:
chriseastmids Featured By Owner 3 hours ago  Hobbyist Photographer
many thanks for the fave ad :D
Reply
:iconfotomikos:
Fotomikos Featured By Owner Feb 17, 2017  Hobbyist Photographer
Thank you for Faving :-)
Reply
:iconcloistering:
cloistering Featured By Owner Jan 22, 2017  Professional General Artist
:fusionrock::fusionrock: :heart: Thank you for the :+fav: on The Dominion of the Shadow 
Reply
(1 Reply)
:iconedensgarbage:
EdensGarbage Featured By Owner Jan 3, 2017   Digital Artist
<3 thank you for favouriting my painting
Reply
(1 Reply)
:iconlamollesse:
Lamollesse Featured By Owner Dec 21, 2016  Hobbyist General Artist

'Vint un jour où les dieux, mécontents de leur œuvre, décrétèrent d'anéantir l'humanité par le Déluge. Ea l'avait instruite et l'avait amenée à la civilisation ; il décida de la sauver, puis, par un subterfuge, prévint Ziousoudou, le dernier des rois antédiluviens, et lui fit construire une arche. De ce cataclysme, comme de la Création, il existe plusieurs traditions. Toutes s'accordent à le considérer comme un déchaînement des éléments accompagné de trombes d'eau qui inondent le pays pendant plusieurs jours et détruisent tout ; le calme revenu, l'arche s'arrête sur un pic. Ziousoudou offre un sacrifice et est transporté à l'extrémité occidentale du monde terrestre, dans une île où, sous le nom sémitique d'Outa-napishtim, il sera désormais immortel.

Là, le héros Gilgamesh, roi d'Ourouk, vient le trouver, après un voyage périlleux, pour apprendre de lui le moyen de ne pas mourir. Il sait, par l'évocation de son fidèle compagnon Enkidou, décédé avant lui, le triste sort des défunts, et il voudrait s'y soustraire.

En vain, Outa-napishtim lui fait-il connaître la plante de jouvence dont le nom est « le vieillard-redevient-jeune » ; en vain, il la cueille : un serpent la lui ravit. Il subira le sort commun de l'humanité. Comme tous les hommes, il lui faudra mourir et aller dans le pays « d'où-l'on-ne-revient-pas », lieu souterrain, entouré de sept enceintes, à chacune desquelles les morts sont obligés, avant d'en franchir la porte, d'abandonner une partie de leurs ornements.


La poussière y est leur nourriture et leur aliment la boue.

Ils ne voient pas la lumière et dans l'obscurité ils demeurent.

Ils sont vêtus, comme l'oiseau, d'un vêtement d'ailes.'


« Histoire générale des peuples de l'antiquité à nos jours », par Maxime PETIT, Librairie Larousse, Paris, 1925, p. 17.

Reply
Add a Comment: