Shop Mobile More Submit  Join Login
About Photography / Artist LamollesseFrance Group :iconmasked-fans: masked-fans
 
Recent Activity
Deviant for 6 Years
Needs Core Membership
Statistics 2,196 Deviations 6,523 Comments 53,361 Pageviews
×

Newest Deviations

Groups

deviantID

Interests

AdCast - Ads from the Community

×

Comments


Add a Comment:
 
:iconstrangelove46:
strangelove46 Featured By Owner 3 days ago  Student Photographer
dress sexy
Reply
(1 Reply)
:iconjackskeleton1987:
Jackskeleton1987 Featured By Owner Aug 30, 2016  Professional General Artist
Bonjour ... j'ai trouvé vos images très intéressants et avec quelque chose désumé ... :D :D :D :D 
Reply
(1 Reply)
:iconlamollesse:
Lamollesse Featured By Owner Aug 28, 2016   Photographer

Lecture du moment de Lamollesse :

« Je ne crois pas que les fées ni les anges ensemble puissent, de leurs dix doigts, former aussi belles créatures que la Zulietta et l'Ancilla. Lacurne est très féru de la première et moi de la seconde, depuis que je l'ai vue un jour déguisée en Vénus de Médicis, et aussi parfaite de tout point.

Elle passe avec raison pour la plus belle femme de l'Italie.

Notre ambassadeur me paraît avoir grande envie d'être l'ami de la première, et celui de Naples de l'être bien fort de la seconde.

Ce n'est qu'ici au monde que l'on peut voir ce que j'ai vu : un homme, ministre et prêtre, dans un spectacle public, en présence de quatre mille personnes, badiner d'une fenêtre à l'autre avec la plus fameuse catin d'une ville, et se faire donner des coups d'éventail sur le nez.

Savez-vous bien que je trouvai un jour à cette princesse un poignard dans sa poche ! Elle prétendit que, dans sa profession, on était en droit de le porter pour la manutention de la police dans la maison.

J'en suis moins surpris depuis que je sais que les religieuses en portent, et que j'ai appris qu'une abbesse, aujourd'hui vivante, s'était jadis battue à coups de poignard contre une autre dame, pour l'abbé de Pomponne. L'aventure ne laissa pas de faire quelque éclat, car elle ne s'était pas passée dans le couvent.

L'Agatina est la plus splendide de toutes les courtisanes de Venise. Elle est logée dans un petit palais, meublé superbement, et parée de bijoux comme une nymphe.

A la vérité, c'est la moins jolie de toutes celles de premier ordre ; mais d'un autre côté, qui peut nier que les faveurs d'une main couverte de diamants ne soient véritablement précieuses ? »

« L'Italie galante et familière au XVIIIe siècle », CH. DE BROSSES, E. Dentu, Libraire-Editeur, 1885, pp.87-89.

Reply
:iconellipticalspace:
EllipticalSpace Featured By Owner Aug 17, 2016
Thanks for the watch!
Reply
(1 Reply)
:iconfotomikos:
Fotomikos Featured By Owner Aug 15, 2016  Hobbyist Photographer
Thank you for the fav!
Reply
(1 Reply)
Add a Comment: